Article sud-ouest gala 2014

Le journal sans zapper Des danseurs bondissants. © Photo
Photo Art Sensible
Beaucoup de téléspectateurs zappent le journal du soir et la pub qui le précède. Les 280 élèves de l'école de danse de l'Harmonie d'Aspremont et leurs professeurs ont eu l'idée géniale de remplacer les images des réclames et les nouvelles des catastrophes par de la danse. Ainsi est né le « Journal télé dansé », durant lequel aucun des spectateurs qui garnissaient jusqu'au toit, durant deux soirées, la vaste nef de la salle d'Aspremont n'a eu la tentation de zapper.

Publicité

Voilà un journal copieux à souhait. On découvre avec plaisir les coulisses imaginaires, les assistants, les coups de pinceau des maquilleuses et une météo bien agréable qui prévoit toujours le beau temps. Le défilé de mode façon fashion week offre un visage rayonnant de l'école de danse dans ses partitions de haut vol. La troupe de danseurs s'amuse avec les spectateurs en faisant tomber les masques.

Vitalité

Très tendance, la séquence cuisine est savoureuse à souhait et, au lieu d'être envahissante, la publicité communique une vitalité extraordinaire. Les sujets de reportages variés et inspirés ne laissent personne indifférent. Un pensionnat où l'on apprend en dansant. Les folies de la conquête spatiale. Un débat politique qui pour une fois ne rase pas tout le monde. Le muscle que l'on cultive dans la page sport est celui du bonheur. On traverse des moments ensoleillés idéaux pour faire transpirer les adeptes des dance floors, avec des rythmes survoltés et festifs et une folle énergie sur des morceaux rock, reggae ou encore latino, sans oublier l'omniprésente zumba toujours caliente. Mais le ballet peyrehoradais sait aussi calmer le jeu et le feu avec des ballades romantiques qui parlent au cœur.

Michel Décla

Montage photos effectuer par leurs soins
Montage photos effectuer par leurs soins